Un message ?

Mes motivations, mes intentions …
Depuis 2011, mon travail artistique utilise les codes graphiques de l’enfance. Du pastel gras pi(g)mente ma peinture acrylique. Cette texture évoque la craie sur le tableau de l’école ou les dessins dans la cour de récréation. J’essaye de reproduire mes éléments figuratifs dans un style enfantin ce qui permet une relation plus facile entre la toile et celui qui la regarde.
L’émotion de l’enfance refait surface.
Le lecteur a l’impression de pouvoir faire la même chose et ne se sent pas exclu.

Les enfants perçoivent aussi « leur » possible à faire, à être et à partager.
Le slogan « Trace d’enfance » colle vraiment à ma recherche artistique actuelle.
J’ai déjà écrit « anARTiste » sur une de mes toiles.
Je me retrouve bien dans l’esprit d’éducation créatrice que propose Arno Stern (le jeu de peinture) ou encore la révolte positive de Linda Ellia (Hors Cadre).

Je ne commence jamais une toile en sachant ce qu’elle devrait montrer et dire.

Mon intention est de provoquer de l’émotion.
La mémoire est le carburant qui permet plusieurs lectures.
J’essaye de créer un univers où je me sens bien.
Le graphisme, la texture, les personnages, les maisons ou encore les animaux sont les acteurs que je mets en scène.

Tous ces éléments se mettent en place au fur et à mesure que je travaille et, à un moment que je ne maîtrise pas, je décide que la toile est achevée.
Je prends alors le temps de regarder ce tableau – sur toutes ses bases – pour lui donner un titre qui sera le début d’une histoire.

Sa vie peut commencer.
Le spectateur y dénichera ici et là des clins d’yeux – d’enfants – évoquant des souvenirs. L’observateur s’appropriera facilement mon intention et continuera le récit à sa manière, en fonction de son propre vécu.

Je serais donc heureux, via mes toiles, d’être le moteur d’autres créations.

> Qui, mieux que l’artiste, peut parler de ses peintures ?
> Technique … acrylique